Un cabinet de conseil international examine les défis et opportunités pour les banques coopératives européennes

27 Mar 2014

Oliver Wyman, cabinet de conseil international en gestion de premier plan, a publié un nouveau rapport sur les banques coopératives qui met en évidence les défis auxquels sont confrontées les banques coopératives à travers le monde ainsi que leurs opportunités pour l'avenir.

Le rapport est un suivi de deux études fructueuses sur les banques coopératives menées par Oliver Wyman et tente d'évaluer l'état actuel des banques coopératives à travers le monde. Il se penche sur les relations entre les banques coopératives et leurs membres et clients, ainsi que sur leurs contributions à leurs communautés. Huit banques coopératives de Finlande, de France, d'Allemagne, d'Italie, des Pays-Bas et de Suisse ont participé à l'étude.

Le rapport révèle que deux tiers des banques coopératives ayant participé à l'étude ont développé des projets pour aider les segments de clients moins favorisés. Les banques coopératives effectuent trois fois plus de dons en faveur de l'action sociale que les banques détenues par un actionnariat (en part des recettes).

Selon le rapport, les banques coopératives seront confrontées à trois défis principaux dans les prochaines années. Le premier sera de continuer à montrer la « différence coopérative ». Certaines banques coopératives se sont développées au-delà de leur communauté d'origine et comptent davantage de clients que de membres.

Cependant, les coopératives doivent continuer à soutenir les communautés qui les définissent, tant par le financement que par la présence locale. Les Accords de Bâle III déposent un autre fardeau sur les épaules des banques coopératives en augmentant les exigences de capital et de liquidités.

Pour relever ces défis, le rapport suggère que les banques coopératives doivent investir dans du personnel qualifié, des outils et des nouvelles normes de gouvernance. Cela signifie que les banques coopératives devront prendre les bonnes décisions en ce qui concerne l'allocation de leur capital à risque limité et qu'elles devront également être plus disciplinées dans la gestion des coûts.

Le rapport souligne que les banques coopératives devraient essayer d'accroître la portion de leurs clients membres et de les inviter à prendre part à la gestion de l'activité. Le cabinet de conseil Oliver Wyman pense que les banques coopératives devraient renforcer leur philosophie de communauté en faisant encore davantage pour aider les communautés locales et les membres.

Le rapport mentionne : « Les banques coopératives peuvent faire la publicité de leurs valeurs sociales par une certaine forme de « comptabilité à bilan double » qui ne montre pas que les performances financières, mais aussi une certaine mesure de contribution sociale. »

La technologie reste un autre défi pour les banques coopératives, les contraignant à revisiter la façon dont elles fournissent leurs services à travers les différents canaux tels que les agences physiques, les services en ligne et mobiles. Les banques coopératives ont tendance à se fier à l'interaction directe avec les clients à travers leurs agences locales.

Dans son rapport, le cabinet de conseil Oliver Wyman suggère que la technologie pourrait constituer un moyen pour rajeunir la relation coopérative et revitaliser les agences physiques. Elles peuvent aussi faire usage des développements technologiques pour améliorer l'implication des membres dans la vie de la banque, ce qui les rendrait plus attractives aux yeux des jeunes, surtout dans la mesure où la moitié des banques ayant participé à l'étude d'Oliver Wyman estiment qu'elles sont sous-représentées dans le segment des jeunes consommateurs.

Le rapport est disponible en ligne.

 

Cape Town feed: 
0

Search regions

Faceted search for regions, this will show the regions graphic, clicking a region will start a faceted search based on that region. Africa Americas Asia and Pacific Europe Global