Le congrès du Brésil souligne la force du secteur

30 Aug 2012

 

Le neuvième congrès des coopératives de crédit du Brésil a réuni le mois dernier des cadres supérieurs de coopératives à Nova Petrópolis, pour une conférence de trois jours. Ils y ont débattu des directions stratégiques à prendre pour renforcer encore plus les secteurs du crédit coopératif et des coopératives.

Lors de la manifestation, Chuck Gould, directeur général de l’Alliance Coopérative Internationale, a déclaré que le secteur coopératif brésilien donnait un excellent exemple de la manière dont les coopératives peuvent construire un monde meilleur en garantissant les emplois, en soutenant l’économie locale et en permettant le développement durable. Les coopératives de crédit du Brésil représentent 17 % des agences bancaires du pays, alors qu’Unimed, coopérative brésilienne, est la plus grande coopérative médicale au monde, et que Copersucar S.A. fait partie des 300 plus grandes coopératives du monde et est un acteur mondial de premier plan dans l’activité sucrière.

« Depuis le début, le Brésil a préparé le terrain pour assurer aux coopératives un système financier fertile dans lequel elle pouvaient grandir et prospérer », a-t-il déclaré. « Le Brésil joue aussi un rôle important pour pousser à une meilleure reconnaissance du modèle coopératif à un niveau mondial, y compris aux Nations Unies; cet exemple devrait être suivi par d’autres. »

M. Gould a expliqué plus amplement comment les coopératives de crédit ont contribué au boom économique du pays, l’économie brésilienne étant désormais la septième au monde : « Le pays qui héberge Sicredi Pioneira, première coopérative de crédit à avoir été fondée en Amérique Latine, a encouragé un système bancaire inclusif, qui a offert un crédit formel à ceux qui, sinon, auraient pu se retrouver en dehors du système bancaire commercial. Tout cela a contribué à la croissance économique du Brésil. »

Ivar Pavan, ministre du développement rural et des coopératives de Rio Grande do Sul, était présent à la conférence, qui s’est déroulée du 21 au 23 août. Il a déclaré que la coopération était la meilleure manière de faire face à la récession mondiale et de finalement surmonter celle-ci. Il a également remarqué que les coopératives de crédit avaient été moins affectées par la crise financière. « Cela montre que ce système est important et qu’il doit être soutenu par les différents niveaux d’administration », a-t-il ajouté.

Dans son discours liminaire au congrès, M. Gould a également fait l’éloge du rôle joué par les coopératives pour surmonter la crise, soutenant qu’elles se sont révélées un « modèle d’entreprise sérieux » … « qui peut fonctionner à grande échelle et mérite donc qu’on y prête attention lorsqu’on s’attaque aux problèmes nationaux et internationaux ».

M. Gould a aussi souligné que l’Année Internationale des Coopératives pouvait marquer une avancée historique dans l’histoire du mouvement coopératif. Il a déclaré : « Nous avons une opportunité exceptionnelle de raconter l’histoire des coopératives, pour expliquer comment nous sommes une solution à des défis contemporains auxquels les gens sont confrontés aujourd’hui dans le monde. Cette opportunité, bien sûr, c’est l’Année Internationale des Coopératives des Nations Unies. »

Le congrès brésilien des coopératives de crédit (CONCRED) a lieu tous les deux ans, et s’est imposé comme l’événement non seulement le plus grand, mais aussi le plus important du secteur du crédit coopératif brésilien.

Image : Vergilio Perius, Président de l’agence de développement de coopératives Ocergs-Sescoop, reçoit au congrès Chuck Gould, directeur général de l’ACI.

Tags: 

Search regions

Faceted search for regions, this will show the regions graphic, clicking a region will start a faceted search based on that region. Africa Americas Asia and Pacific Europe Global